vendredi 29 août 2008

Et après?

C’est pas comme si la terre tournait en vrac
C’est pas comme si les sols étaient à sec
C’est pas comme si on sifflait les forêts
Ni même comme si il n’y avait plus d’air frais

Moi je les vois dans dix ans
Un peu remontés contre leurs ancêtres
A l’enseigne des mendiants
Tendre un verre pour un peu d’eau
Mais nous, on fait notre bonhomme de chemin

C’est pas comme si la terre tournait en vrac
C’est pas comme si les sols étaient à sec
C’est pas comme si on sifflait les forêts
Ni même comme si il n’y avait plus d’air frais

Moi je les vois dans vingt ans
Brûler l’or qui leur sert à rien
Espérer des obsèques en rang
Dommage, pas de bois, pas de cercueil
Mais nous, on fait notre bonhomme de chemin

C’est pas comme si la terre tournait en vrac
C’est pas comme si les sols étaient à sec
C’est pas comme si on sifflait les forêts
Ni même comme si il n’y avait plus d’air frais

Moi je les vois dans trente ans
Tous essoufflés pour l’avenir
Z’osent même plus faire d’enfants
Nés, aussitôt asphyxiés
Mais nous, on fait notre bonhomme de chemin

Aucun commentaire: