lundi 25 mai 2009

De l'amour à la haine

Nous sommes en guerre depuis plus de deux ans,
Moi, l’honnête vivant, et toi, l’esthète envoûtant.
Amour, crois-tu adoucir mon cœur de par ton rang ?
Encore, crois-tu pouvoir par deux fois me mettre à sang ?
Toi qui as balayé huit des années que je t’ai consacrées.
Toi qui t’es roulé dans mon estime aveuglée,
Alors que je m’accrochais à mes promesses
En dépit de mes ressentiments affaissés,
Alors que j’ai mis mes attraits en jachère
Pour t’épauler en honneur à mes mots chers.
Tu as souillé mon estime pour toi,
Tu as brûlé chaque étoffe d’émoi.
Et maintenant, tu oses me présenter un ami ?
Tu oses toucher aux amitiés pour ton sursit ?
J’ai de la colère, de la haine, de l’aversion pour toi,
Et je me moque des pensées de ceux qui te font roi.
Cette guerre, elle est de ton fait, et je veux que tu saches,
Qu’il faudra mieux qu’un ange sur le champ de bataille,
Pour mettre fin à la souillure de mon cœur...
Pour mettre fin à cette guerre.


Désolé pour l'aspect négligé, banal et ridicule de ce texte...

10 commentaires:

Karine a dit…

Il n'a rien de ridicule ton poeme et ca n'a pas besoin d'etre hyper travaille pour s'exprimer, si? (dit-elle, elle qui ecrit a toute vitesse...)
bisous

menfin a dit…

ton texte est tres beau
je ne comprend pas pourquoi tu dis qu'il est négligé

Lena26 a dit…

Ne t'excuse pas, le principal est de parler, ça soulage. J'ai connu ça.

noèse cogite a dit…

Toujours, s'être donné sans retenue nous permet d'aller au-delà de nous.
Nos attentes sont si grandes et l'être humain est si ..humain..ne jamais l'oublier:)

esquisse a dit…

MON cher Renaud, si tout le monde plier les serviettes comme tu ecris les armoires serait bien rangées.
seul celui qui n'aura rien perçu de tes mots ,pourra interieurement penser qu'il l'a négligé ce texte.
Vécu ou qu'un peu touché cette histoire,la banlité n'est pas la bonne compagne pour ces sentiments écorchés...
Rien de ridicule,Renaud dans la forme,si peut etre un petit "truc"....penser qu'elles l'est?
Babye,c'est top!

Lalwende a dit…

Faire sortir la colère, écrire ce qu'on a sur le cœur...Bien sur c'est difficile d'arriver à bien retranscrire ce que l'on a au fond de soi, avec tous ses ressentiments. On peut trouver ça imparfait, négligé, parce que les mots n'ont pas toujours la force, la précision et que les émotions sont au delà, mais c'est là, ne pas renier, cela a besoin de sortir quelque soit la forme.
Je pourrais écrire encore, c'est difficile de dire qu'on a cerné ce que tu as voulu dire, certainement pas, mais je crois, je sens que l'essentiel c'est d'écrire et de faire ressortir si le besoin est là.

Juste un petit passage, même si mes mots sont confus, y'a pas assez de calme autour de moi à l'instant même, mais je tenais quand même à écrire un petit mot à ce poème qui à mon sens, est juste là pour faire sortir ce qui a besoin de l'être. Pas besoin d'aller chercher la perfection, ou autre pour ça ;) Juste laisser les mots , les maux glisser sur le papier...

Allez unE bisous ;)

Renaud a dit…

Merci de vous être donné le mal de commenter ça...
Si je n'apprécie pas mon texte, c'est que j'estime que mes petites infirmités morales et juvéniles n'ont pas lieu d'être ici.
Autant, faire des textes affectifs et touchants... celà ne me dérange pas, bien au contraire, tant qu'ils font montre d'un minimum de recul et d'objectivité. Mais ce genre de couplet instantané, dénué de reflexion et dépourvu de consistance structurelle, autant dire que je n'aime pas. M'enfin, j'ai bien voulu le poster en sachant que ça me déplaisait alors...j'assume ^^

Donc Karine, tu sais sans doutes les exigences que j'ai envers moi... à partir de ce moment là, tu te doutes que ce genre de médiocrité me déplaît.

Menfin, je te remercie... et pour la négligence de mon texte, je crois que je l'ai expliqué un peu plus haut.

Léna... en fait, je ne sais pas trop auprès de qui je m'excuse du coup... auprès de mes adorables lecteurs ou de moi?...

Noèse... Tu n'imagines pas à quel point je voudrais partager ton opinion. Malheureusement, je suis Misanthrope averti... c'est malheureux mais ça ronge.

Esquisse!!! Tu me trouve ordonné? =p
Merci pour la flatteuse attention, quant à ce "petit truc" que tu sites, tu as sans aucun doute raison. Mais ça rejoint Noèse... il est bien des choses qui m'insupportent d'autant quand elles sont de mon fait.

Lalwende, flatté de pouvoir te prendre un peu de temps dans celui que tu n'as pas...
Tes mots sont bien souvent ceux du coeur et ne me laissent pas insensibles. Pourtant, je ne me donnerai pas raison pour cet étalage de faiblesse.

Bise à mes merveilleux petits lecteurs et lectrices

Lena26 a dit…

Bisou, je pars en we, peut-être je ramènerai des fleurs....

Renaud a dit…

Ok, je te souhaite un excellent week-end Léna. Dommage, tu n'es plus dispo quand je le suis!
Oui! Je veux des fleurs de ma fleuriste adorée!

Lalwende a dit…

Précision: tu ne me prends pas mon temps,là je l'ai pris, pour le donner, parce que j'y tenais. c'est différent ;)
Bisou